MALI

June 7, 2010

Advertisements

Le Sénégal

May 17, 2010

Regards sur la banlieue: Grand Mirail

April 5, 2010

http://www.dailymotion.com/video/xcug13_regards-sur-la-banlieue-grand-mirai_webcam

Regards sur la banlieue: Empalot

March 25, 2010

Part I

http://www.dailymotion.com/video/xcp3gu_regards-sur-la-banlieue-empalot-par_webcam

Part II

http://www.dailymotion.com/video/xcpldg_regards-sur-la-banlieue-empalot-par_webcam

Black market in Casablanca

March 4, 2010

http://www.dailymotion.com/video/xcgiaa_olivier

Regards sur la banlieue: Bagatelle I

February 11, 2010

Part I

http://www.dailymotion.com/video/xc6ole_regards-sur-la-banlieue-bagatelle-i_webcam

Part II

http://www.dailymotion.com/video/xc6wyo_regards-sur-la-banlieue-bagatelle-i_webcam

Regards sur la banlieue: Bagatelle II

February 6, 2010

http://www.dailymotion.com/video/xc5q35_regards-sur-la-banlieue-bagatelle-i_webcam

Perspective: La colonisation à Jérusalem-Est

December 28, 2009

Débarqué dans un nouveau pays, il est rare de remarquer aussi vite les fractures, dissensions et conflits qui déchirent le tissu social. Pourtant ces signes dans la ville de Jérusalem sont incontournables, et ce, malgré les tentatives du gouvernement israélien de maintenir l’illusion d’une normalité occidentale. Les graffitis sur les murs de la vieille ville, l’omniprésence des soldats armés, des postes de contrôle, des détecteurs de métaux et des caméras de sécurité (500 rien qu’à Jérusalem-Est), les t-shirts “Free Palestine” vendus dans la rue qui côtoient ceux aux logos de « l’armée israélienne» et « Amérique, ne vous inquiétez pas, Israël est derrière vous », sont autant de preuves du profond malaise qui règne à Jérusalem.

Toutefois, ces manifestations superficielles ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Elles ne font que reflèter un conflit plus pernicieux qui concerne le contrôle du territoire. Selon un rapport de l’ONU, près d’un tiers des maisons palestiniennes à Jérusalem-Est ont été construites sans permis. En effet, les Palestiniens qui désirent construire une maison ne peuvent demander l’autorisation que sur une zone correspondant à seulement 13% de Jérusalem-Est, et déjà densément peuplée. Le résultat est qu’au moins 28% de toutes les maisons ont été construites illégalement et que sur les 250.000 Palestiniens vivant à Jérusalem-Est, 60.000 sont ménacés de voir leurs maisons démolies.

Un des quartiers où l’effet colonisateur est le plus prononcé est Silwan, un quartier arabe de 45.000 personnes sur une colline abrupte, juste au sud de la vieille ville. Dans ce quartier, plus de touristes. Les juifs orthodoxes et les etrangers, qui grouillaient dans la vieille ville à seulement 50 mètres de là, à proximité de son très sécurisé Mur occidental, ont soudainement disparu. De même que les magasins et les routes bien goudronnées. Ici, verre et ordures jonchent les rues, et les terrains vagues remplis de gravats abondent comme les regards furtifs à l’égard de notre présence dans une zone sans aucune carte postale à acheter. Même les transports publics n’ont rien à voir, et alors que les autobus qui fonctionnent ne semblent pas être financés par l’État israélien, il est clair que les 4×4 blindés remplis de soldats et de policiers qui rôdent autour du quartier le sont.

Après avoir atteint le bas de la colline, en regardant derrière soi, on peut contempler les nouveaux appartements du chic Quartier Juif à côté de la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple. Le contraste est frappant : on a l’impression de regarder un pays occidental depuis la frontière d’un pays du tiers monde.

Dans ce quartier, il y a actuellement 1500 personnes (88 familles) menacées par la démolition de leurs maisons. Les résidents ont bien reçu une « proposition » de dédommagement de la part du gouvernement israélien pour les encourager à construire ailleurs, mais uniquement si c’est à l’extérieur de Jérusalem, de l’autre côté du mur. C’est “Le transfert silencieux”. Peu à peu, le quartier se “judaïse” de façon à ce que la vieille ville soit entourée de tous cotés par des quartiers juifs.

Les signes de cette invasion israélienne sont omniprésents : les maisons occupées arborent des drapeaux israéliens démesurés et des barreaux protègent leurs portes et fenêtres. Un immeuble « occupé et fortifié » au milieu de ce quartier affiche un drapeau énorme, les étoiles de David descendantes tout le long de ses cinq étages. Il est visible depuis toute la vallée et ce type de provocation par des groupes de colons n’est qu’un début. Le gouvernement a mis en place les panneaux menant à Silwan avec le nom hébreu d’il y a deux milles ans -Ville de David-, et a facilité les activités et la présence des organisations fanatiques et d’extrême droite qui menacent ouvertement les résidents palestiniens.

A la racine du conflit, militarisation de la société, invasion des villages et expropriation des Palestiniens sont toujours les moyens de répression privilégiés des Israéliens.

Publié dans l’Amiante: http://journalamiante.wordpress.com/

Occupation and Colonization in the West Bank, 2009

December 9, 2009

http://www.dailymotion.com/video/xbnxay_occupation-and-colonisation-in-west_news

People, Not Politicians, Working To End The Israeli Occupation

August 17, 2009

People, Not Politicians, Working To End The Israeli Occupation, http://es-es.facebook.com/topic.php?uid=80228131938&topic=11580&ref=mf, http://newsfeedresearcher.com/data/articles_w34/israel-palestinian-israelis.html,